Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

SORTIE - Page 5

  • Cet été, restez à l'ombre des expositions !

    Quelques expositions à ne pas rater cet été !

    A Dinard, pour la 3ème année consécutive, le Palais des Arts accueillera une exposition d'art contemporain de grande envergure. Jusqu'au 11 septembre, Big Broher - l'artistes face aux tyrans présentera de grands noms de l'histoire contemporaine de l'art. Une trentaine d'artistes présenteront 58 oeuvres (installations, peinture, vidéo, photo, sculpture...)

    Exposition ouverte de 11h à 19h, du mardi au dimanche. Nocturne le vendredi jusqu'à 21h. Tarif: 5€ ( réduit:3€)

    A Rennes, le musée des Beaux-Arts proposera une exposition de Yves Trémorin, photographe rennais. Il présentera dans le cadre de la dérivée Mexicaine, 60 des 80 clichés qui seront exposés au Museo de la Hacienda de Mexico en septembre prochain.

    Jusqu'au 28 août, Musée des Beaux-Arts de Rennes, 20, quai Emile-Zola. Tél. 02 23 62 17 45

     
    Etienne-Martin au musée de la Cohue

    Le musée de la Cohue présente l'exceptionnelle collection Etienne-Martin du Centre Pompidou. Un hommage à un sculpteur majeur du XXe siècle, dont l'oeuvre se lit comme une perpétuelle création d’un univers mental, fabriqué depuis son enfance passée à Loriol (Drôme), dans une maison qui acquiert, au fil des années, une dimension mythique et devient la source principale de sa recherche sur les formes, les couleurs, les matériaux... à voir jusqu'au 2 octobre...

    Musée des Beaux-Arts - Place Saint-Pierre . Tél. 02 97 01 63 00

     

  • L'art dans la ville, samedi 2 juillet de 15h à 18h30


    Un parcours a travers Rennes pour comprendre les oeuvres publiques.

    Depuis le début des années 1980, la Ville de Rennes mène une politique volontariste d'achats d'œuvres d'art dans le cadre de projets urbains précis. Dans tous les quartiers, elle invite des artistes à répondre aux problématiques inhérentes à la présence de l'art dans l'espace public.



    Une promenade commentée par Ch. Pichon, conférencier.

    15 h : "Le Magicien", Jean-Michel Sanejouand, esplanade de la gare

    15h20 : "Les Clous de l'esplanade", l'OuLiPo, esplanade Charles De Gaulle

    15h40 : "ONI", Trafik, esplanade Charles De Gaulle

    16h : "Arbre et façade", Valérie Jouve, parking de l'esplanade Charles De Gaulle

    16h30 : "Une fontaine", Claudio Parmiggiani, place de Coëtquen

    17h : "Mur d'eau", Marta Pan, rue Martenot

    17h 20-18h : visite du parc du Thabor

    18h : "Question de niveaux/niveau de lecture", Philippe Cazal, parking de la place Hoche


    Rendez-vous sur l'esplanade de la gare de Rennes à 15h. RDV sur place.Gratuit sur inscription.

  • Exposition We Can Never Go Back to Manderley, à la galerie 40mcube

    Samedi 11 juin, RDV à 15h à la Galerie 40mcube. Gratuit sur inscription auprès du Centre Cuturel.


    Exposition  We Can Never Go Back to Manderley avec une visite commentée par Cyrille Guitard, chargé des publics à 40mcube.

    Les sculptures de Sarah Fauguet et David Cousinard empruntent au mobilier, à l’architecture et à la construction. Leur travail se situe également au niveau de l’espace d’exposition dont leurs sculptures modifient éventuellement la composition et certainement la perception. L’assemblage et l’agencement de plusieurs de leurs œuvres constituent des environnements souvent étranges.

    Pour leur exposition à 40mcube, Sarah Fauguet et David Cousinard présentent trois œuvres physiquement et esthétiquement très fortes, trois objets distincts ayant requis des recherches et des techniques de fabrication particulières. Ainsi, un habitacle en bois dont la forme rappelle une carlingue de bateau ou d’avion a été réalisé grâce aux techniques d’assemblage des charpentes. Une seconde structure reprend la forme sans la fonction d’une volée de marches menant à une porte adossée au mur, tandis qu’un dessin fixé au mur montre une corneille empaillée.

    Avec ces sculptures abstraites qui rappellent des objets incongrus, d’une époque ancienne ou liés à des fonctions spécifiques, et ce dessin figuratif, l’exposition prend la tournure d’un environnement entre architecture improbable et maquette de décor de cinéma. Ces œuvres fonctionnent comme des éléments embryonnaires d’un espace et d’un temps autres, constitutives d’un récit dont nous n’aurions que quelques bribes.

    Ce rapport au récit est renforcé par le choix du titre de l’exposition. “We can never go back to Manderley” est extrait des premiers mots de l’introduction du film Rebecca (1940) d’Alfred Hitchkock, lui-même adapté du roman de Daphné du Maurier (1938). En mettant l’accent sur un passage entre récit et image, Sarah Fauguet et David Cousinard réalisent une adaptation supplémentaire de cette double référence littéraire et cinématographique. L’exposition semble dès lors matérialiser des vestiges mystérieux issus du souvenir et provoqués par l’absence…

     dp_40mcube_fauguetcousinard.pdf

     

     

    Accès40mcube_exterieur_test_3_low1.jpg

     

     

    40mcube
    48, avenue du Sergent Maginot40mcube_plan-300x243.jpg